Quel est le rapport des artistes avec le marché de l’Art ?

En 2017, le marché de l’art mondial était chiffré à 63,7 milliards de dollars, un chiffre vraiment impressionnant, même s’il est moins élevé, comparé aux 68 milliards de dollars de 2014, qui est. Est-ce que tous les artistes ont profité de cet argent ? Quel rapport ont les artistes avec le marché de l’art ?

Les artistes ne sont pas automatiquement rémunérés

Lors d’une exposition de leurs travaux, ce ne sont pas tous les artistes qui sont rémunérés. Il faut savoir que la plupart des artistes ne reçoivent pas de paiement que ce soit pour la production d’une exposition personnelle ou la participation à une exposition collective. Par ailleurs, seulement peu d’entre eux perçoivent une rémunération pour leur performance, par exemple pour une conférence. Pour les artistes qui sont rémunérés, le montant qu’ils reçoivent dépend de l’accord passé avec la galerie qui les expose. Le plus souvent, cela dépasse rarement les 50 % des ventes. Pour se défendre, les galeristes estiment qu’en exposant les œuvres des artistes, ils leur ouvrent déjà le chemin à la notoriété et augmentent leur cote. La rémunération des artistes peut donc être dérisoire, surtout s’ils ne sont pas encore connus.

Peu de galeries et beaucoup d’artistes

La rémunération des artistes dépend de leur cote. La réalité est que les artistes sont de plus en plus nombreux alors que le nombre de galeries augmente peu. Ainsi, seulement quelques artistes réussissent à se produire dans des galeries. Il faut pourtant savoir que pour augmenter sa cote, et donc sa rémunération, un artiste doit maximiser les expositions pour que ses œuvres soient vues par le plus grand nombre de mondes possibles. Plus il suscite de l’intérêt chez les critiques et le grand public, il pourra vendre ses productions à des prix forts et négocier sa rémunération avec le galeriste.

La place donnée aux jeunes artistes

Aujourd’hui, le marché de l’art veut de l’innovation. Et pour la trouver, il cherche du côté des jeunes artistes. Ainsi, la plupart des critiques et autres professionnels dans le monde de l’art délaissent les artistes de plus de 40 ans au profit des « jeunes espoirs » qu’ils estiment avoir plus de potentiel. Les jeunes talents sont donc repérés, lancés et deviennent célèbres. Et ceux qui ont dépassé le cap des 40 ans, même s’ils sont diplômés ou s’efforcent de créer des œuvres originales, eux risquent de ne jamais connaître la gloire. Cet autre aspect du marché de l’Art est un point négatif sur la rémunération des artistes.

La cote d’un artiste est-elle une bonne référence ?
Investir dans l’Art : opportunités et risques